Ajouter à l’éparpillement

diptyque

On ne sait plus tellement comment s’y prendre, à force de silence et de nuits lyonnaises où l’on s’est enfoncé (mais nous n’irons pas au bout de la nuit). Il y a trop de morceaux de réalité, et trop peu de relation (le sens est une relation, a dit le sage). Je n’ai pas le temps ou pas le courage d’ouvrir un article, un début, une fin.
Des bouts de bois arrachés par l’hiver ressemblent au corp d’un écureuil sans vie.
Les canetons sont nés. Il fait jour si tard que l’on a du mal à se retirer, avec ce flottement étrange avant de décider qu’il est l’heure.
Il n’y a plus rien pour se protéger de l’idée du concours, juste un vaste vide, et quelques avalanches de polycops.
Je me perds entre mes blogs, combien, encore de nouveaux qui naissent pour mourir.
Des projets pour le futur.
Par la fenêtre du concours blanc, on a vu les fleurs s’ouvrir, un peu plus chaque jour, à chaque épreuve un peu plus de lumière au dehors. (Et pourtant sur le bâtiment il y a écrit « clinique », nous sommes trop près d’un basculement.)
Un mail de quelqu’un que l’on avait oublié, pas de mail de ceux dont on se souvient.
Je relis l’Ecume des jours.

Encore une fois les coutures sont trop fragiles.

Advertisements

~ par V. sur avril 4, 2009.

5 Réponses to “Ajouter à l’éparpillement”

  1. Bon courage pour ton concours. Bon courage. Bon courage trois fois, et plus encore.

  2. Oh, que de nostalgie! (enfin c’est peut-être le ton triste que je met sur une phrase aussi glamour que « les canetons sont nés », en même temps que E. d’ailleurs, je note, et elle est jaune, en ce moment, comme eux). Allons, V. (hihi), un peu de liesse! Je te rappelle que les ornithorynque rampent avec souplesse dans la fange du monde!

  3. Éparpillement et les papilles ment(ent) : du chocolat pour tenir ! Reculer alors qu’on n’a pas de temps, sauter au milieu de ses classeurs dans sa chambre, au milieu des lignes dans sa feuilles, de défoulement en musique, par la fenêtre, mais ça on va éviter. Chin up et vale !

  4. Rien de mieux que l’Ecume des Jours pour affronter le concours. Solidaires dans la K. xoxo

  5. ( bon courage aussi pour le concours )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :