Lecture à la loupe

Mimy la Souris m’ayant taggée  me voilà devant un questionnaire, quelle meilleure occasion d’oublier les devoirs qui pourtant n’attendent que moi, et dans ma générosité je fais suivre le virus de la discraction: Celiuus, AL, Theresis, Marion….  vous voilà désignés pour remplir ce dur devoir !

Plutôt corne ou marque-page?
A-t-on idée! Corner une page, le créateur/la créatrice de ce questionnaire ne serait-il point un vicieux, pour oser soumettre une telle idée ! On n’endomage pas un livre, déjà les profs, ces êtres supposés détenir le Savoir nous poussent au péché en disant de souligner les livres, certains osent surligner, voir dessiner dans leurs livres… Sacrilège, diront les prêtres ! Cependant je ne recours pas très souvent au marque-page, parfois un ticket de métro, un rien, et la plupart du temps rien, accompagné de l’illusion que ma mémoire retiendra la page…. Seul le cas de la phrase ou du paragraphe magique, qui devrait rester à jamais gravé en moi mais que je sais devoir oublier trop vite, me pousse à noter, sur la première page et au crayon à papier, la page à retenir.

As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?
Diable oui, plutôt trop que pas assez!

Lis-tu dans ton bain?
Oui, avec différentes variantes: le livre léger à dévorer en un bain, agréablement ou le livre de philosophie rébarbatif: coincée dans la baignoire je ne peux fuir, rien pour m’arracher à la lecture lente et fastidieuse… Seul bémol: les vapeurs chaudes, qui peuvent transformer Hegel en berceuse et l’instruction en sieste.

As-tu déjà pensé à écrire un livre?
Plutôt rêver, mais on a tous ses châteaux en Espagne.

Que penses-tu des séries de plusieurs tomes?
Strictement rien pour l’instant, mais si on me demande: quand j’aime le premier tome c’est fabuleux car c’est une chance d’en « avoir plus », de continuer, j’ai aimé ces livres à tomes de ma jeunesse, j’ai aimé l’attente qui sépare la parution des tomes, j’ai aimé la différence entre les tomes, et leurs ressemblances, j’ai aimé la surprise et les retrouvailles… Mais parfois c’est une trahison, quand un tome dément les précédents, quand le temps entre les tomes détruit ce qui faisait le charme de l’un (exemple: la suite des Trois mousquetaires, qui m’a fait jurer de ne jamais lire le dernier tome ! D’Artagnan ne vieillira pas.) Evidemment on peut inverser tout cela pour les livres ennuyeux, qui font durer sur de longs tomes leur grisaille morose.

As-tu un livre culte?
Selon l’antique vénération de chiffre sacré, j’en ai trois.

Aimes-tu relire?
Oui, j’aime retrouver le livre comme un vieil ami, qu’on retrouve après une séparation, nous avons vécu chacun de notre côté et il y a tant à dire à nouveau. Mais comme les amis, parfois on ne les retrouve pas et on parle désormais dans le vide. D’ailleurs je n’ai pas le temps de relire.

Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs de livres qu’on a aimé?
Non, a) ils sont morts et je ne suis pas adepte des tables parlantes. b) Je préfère les livres aux hommes, ils sont décevants, terriblement humains. c) Que leur dirais-je? Je ne suis rien, ni personne, je pourrais seulement les écouter, autant écouter leurs interviews.

Aimes-tu parler de tes lectures?
Oui, mais seulement: à ma mère ou à des gens qui n’ont aucune idée de ce dont je parle, qui n’ont jamais entendu parler du livre dont il est question de manière à pouvoir me tromper impunément.

Comment choisis-tu tes livres?
Bibliographie oblige, la plupart du temps le choix n’est pas le mien, sinon: les titres, les résumés, et surtout en avoir entendu parlé par H, par des gens que je respecte, ou parce que je connais l’auteur….

Une lecture inavouable?
Bien sûr, j’aime trop les secrets pour ne pas déclarer inavouable tout et surtout n’importe quoi. Un aveu en direct: je lis l’Ordinateur Individuel dès que possible, ou Chasseurs d’images...

Des endroits préférés pour lire?
Le bain pour lire tranquille, le train, la chaise-longue installée devant la fenêtre de ma chambre, mon lit…

Un livre idéal pour toi serait:
Je ne sais pas, un A Rebours éternel, ou un Gracq toujours neuf….

Lire par dessus l’épaule?
Juste le temps de deviner quel livre est en train de lire la victime d’espionnage, sinon non, je déteste qu’on me le fasse, et il est toujours stressant de ne pas savoir où en est l’autre, la crainte qu’il soit arrivé au bas de la page trop tôt…

Lire et manger?
Oui, quand c’est des livres, usuels, habituels, pas les livres sacrés ! Et toujours ou presque du thé, divers, lentement, lire en attendant qu’il refroidisse, puis siroter, se brûler les lèvres et reprendre la lecture.

Lecture en musique, en silence, peu importe?
Là encore, tout dépend du livre, il y a les livres avec musique pop, les livres que je respecte ont droit à la musique classique, Proust est pour moi irréversiblement lié à Pachelbel, leurs beautés se tressent, Gracq avec Beethoven… Et Huysmans en silence, religieusement.

Lire un livre électronique ?
Pourquoi pas, par curiosité, si je ne l’ai pas sous forme de « vrai » livre, mais rien ne pourrait remplacer le poids du livre, le toucher des pages, la police, l’odeur du papier…

Le livre vous tombe des mains : aller jusqu’au bout ou pas?
La plupart du temps, oui, une question de rigueur, et pour ne pas avoir à le recommencer… mais souvent je cède, en me disant que la lecture ne doit pas être une corvée et le regrette ensuite.

Publicités

~ par V. sur décembre 30, 2008.

6 Réponses to “Lecture à la loupe”

  1. Non, non et non. Je ne répondrais pas à ce cquestionnaire sur le mégo blog of céliuus, rien que l’idée de me taper tous les copier-coller me donne des boutons! Alors, FUCK (grossierté indigne de ta sollenité, Ornith, mais qu’attendais-tu d’un être corrompu comme moi.) Si ça t’intéresse: je corne et crayonne tous mes livres, à tel point que je n’arrive même plus à lire sans crayon à la main, pour annoter, souligner, glousser en marge, et je plie les pages dans tous les sens, notes et lectures comprises. En revanche, et pour un multitude de raison,je ne peux pas lire au bain (déjà, je prend peu de bain, en plus, c’est dangereux, et en plus, avoir les mains au froid m’agace). Je ne pense rien des livres en plusieurs tomes sinon que de dire Ah, le 1 est trop bien, mais le 2 est trop nul fait parti des choses qui au monde m’énervent le plus (comme si la différence était si grande). Le livre idéal, ma foi, ce serait… (trop compliqué: une fois lu, il serait terminé, comme tous les autres livres, et un livre interminable ne serait jamais saisi dans sa totalité, alors…fi des idéaux. Ce serait un bon livre, auquel répondraient d’autres bons livres, et ainsi la trame de toute la littérature, française pour être odieux jusqu’au bout). Livre culte: historiquement, oui: de la Comtesse de Ségur au Royaumes du Nord en passant par La Nuit des temps: voilà les fondations de la littérature pour mon humble personne, aujourd’hui, piliers posés, ça fluctue. Je voue beaucoup de cultes, avec beaucoup de ferveurs mais je n’ai plus le feu du fétichisme, c’est le début du dégout… Lecture inavouable? Oh, le piège mal ficelé. Si j’avouais, je répondrais à coté, mais puisqu’il faut des détails croustillants… Je suis accro au th^éâtre apocalyptique de Kane, presque sans narcissisme, et très narcissiquement à ce cher Tchekhov, mais tout cela reste consensuel. Je dois avouer que la pornographie littéraire n’est pas mon plus grand fantasme. Manger, boire? Non. Ca, c’est pour mes pauses FranceInfo (je n’ingère rien sans écouter FranceInfo). Endroit préféré? aucun, tout est inconfortable. Il faudrait pouvoir s’abstraire complètement et non, décidément, je ne sais pas me désincarner. Livre éléctronique? Le jour où faudra que je me déclenche volontairement une crise de nerf, j’adopterai cette solution.
    Voilà, pour autant que je m’en souvienne. SOrry, Ornith, de polluer ton blog avec mes propres confessions, mais je ne sais pas jongler entre les pages.
    Permet-moi de te dire que je te reconnais bien dans toutes tes réponses, y compris l’ordinateur individuel en livre de chevet. Enfin, suivez mon regard.

  2. Eh bien, il va falloir s’y mettre…

  3. Voilà une attitude sérieuse, et Celiuus, je ne peux que te reprocher ton excès de vulgarité qui vient troubler la paix de ces pages, même si je te remercie de répondre via un commentaire qui me donne la palme du blog ayant le commentaire le plus long du siècle….
    Accro à Kane, il me semble avoir déjà croisé ce nom dans ta biographie internetienne, c’est intéressant… (mais comment fais-tu pour manger les jours de fêtes, écoutez vous donc religieusement FranceInfo en famille… ?)
    Et tu n’as pas tort pour l’ordinateur individuel, d’ailleurs j’ai actuellement dans ma chambre un total de quatre ordinateurs, ce qui confirme ta théorie…

  4. * Les modulations de la lecture au bain… c’est tout à fait ça ! (à ceci près que c’était Kant et non Hegel)
    * Plutôt que « Vingt ans après », mieux vaut le « Collier de la reine » ^^
    * Quant à vous Celiuus, vous m’apparaissez comme un personnage un brin horripilant, mais qu’on ne peut s’empêcher de lire et d’apprécier. Ce doit être la fascination pour un être qui s’approprie un livre en n’hésitant pas à le martyriser, puisqu’après tout, un livre ne vaut que par ce qui y est imprimé. Sinon, histoire d’embêter votre mauvaise foi, il suffit de faire un seul copié-collé de l’ensemble des questions et de supprimer le paragraphe de réponse au fur et à mesure – d’un clic rageur ou non.

  5. Et une de plus dans la catégorie ‘pas touche aux livres’… j’en suis contente, je commençais à me demander si j’étais vraiment une des rares à prôner l’intégrité du livre ^^.

  6. Mauvaise foi, dites-vous? Dorénavant, il est évidente que ça va le devenir, mais jusqu’à maintenant, absence de sens pratique aurait été l’insulte la plus correcte. Enfin, j’arguerai de la petitesse de la fenêtre d’article, trop étroite pour mon esprit barbare et destructeur. Horripilant, n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :