Résultat de l’absence de champagne

{image le jour où WordPress cessera de me faire la tête}

J’ai rencontré Archibald un jeudi, par une glorieuse fin d’après-midi de juillet. Sans gêne, il se prélassait sur l’une de mes étagères et c’est en entrant dans ma chambre pour chercher un CD que je le découvris. C’est à peine s’il daigna lever un œil paresseux sur moi lorsque je poussai un cri de surprise à sa vue. Cet animal flegmatique tenait à finir sa sieste, il bailla et me parla ainsi.
– Vous pourriez tout de même être plus discrète mademoiselle, sachez que vous n’êtes pas seule dans cette pièce, et veuillez ne pas troubler le repos d’un aîné.
Aucun doute possible, c’était bien le caméléon bigarré, aux pattes à la longueur démesurée qui m’adressait la parole. Et sur un ton péremptoire, s’arrogeant le droit de me houspiller dans ma propre chambre, lui, élément clairement, soit surnaturel, soit fruit de mon imagination fatiguée. Et, puisque je ne me décidais pas à lui céder les lieux, il reprit la parole.
– Eh bien jeune inconnue, puisque vous ne semblez pas vouloir disparaître de ma vue immédiatement, occupons utilement le temps que nous avons à passer ensemble. Mon nom est Archibald d’Isarmonia, marquis d’Ileperdue. J’ai été chassé de mon royaume, et je viens m’installer en ces terres nouvelles. Un problème ?
J’étais un peu prise de court, et le lézard avait une barbichette  blanche du meilleur effet. Il fallait pourtant trouver que dire.
– Alors… Bienvenue, marquis, je vous saluerais volontiers si je savais faire, mais en tant que propriétaire de la chambre que vous venez de « conquérir » il va falloir que… je rappelle d’abord que précisément JE suis la propriétaire ! Et qui t’a chassé ? D’où ? Comment peux-tu parler ? Tu ne peux pas être réel ! Et … pourquoi ici ?
-Trop de questions, la demoiselle ! Présentez-vous, à moins que vous ne soyez une quelconque bonniche ?
Un peu insultée, je donnai ma description et mon référencement social, mes dates de naissance, pas encore celle de ma mort, mais je promis de la transmettre dès que j’en serais moi-même informée.
C’est ainsi que nos relations débutèrent, il me raconta les histoires de son pays, du roi qui était un perroquet plus coloré encore que lui-même, des araignées qui avaient désormais le monopole du commerce de soie, ce qui l’inquiétait au plus haut point, de son château autrefois magnifique et qui tombait en ruine…. Et je le laissai vivre dans mes intérieurs, c’était somme toute un hôte agréable, aux mille histoires merveilleuses et au caractère facétieux.
Jusqu’au jour où, prise d’un agacement infini, je l’écrasai sous un vieux dictionnaire de latin et récupérai son corps chatoyant. Je le fis sécher, entre deux pages de vocabulaire barbare pour garder le souvenir de ses contrées lointaines.

Publicités

~ par V. sur décembre 26, 2008.

3 Réponses to “Résultat de l’absence de champagne”

  1. Tu as raison, c’est exactement comme ça que ce sont passées les choses. Le corps chatoyant se pavanne à présent autour du cou de cette chère GC… Je ne savais pas que ça t’était arrivé également!
    Youpi!

  2. Il ne faut pas les laisser s’installer, ces bestioles-là, surtout quand elles peuvent être utiles à quelque chose d’autre ^^.

    Bonnes fêtes!

  3. Archibald ! mais je t interdis d en faire de la chair a marque page .. et puis il serait un peu encombrant il me semble , meme si tu l ecrases dans l autre sens ( comme un flan . Tu n as jamais splashé un flan ? ca fait une jolie fleur , et plein d eclaboussures ( je rigole la moi non plus je n ai jamais laissé tombé de marmite sur un flan pour voir la beauté du quotidien qui nous entoure ) ) . Encore une intrusion , mais tanpis , cette fois , c est moi qui m amene moi meme ! ce je dis n a aucun sens . ^_^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :